Leadership Féminin à Lomé Container Terminal

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur email

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, ce 8 mars 2021, nous allons à la découverte de madame BALO Amivi Esenam, Responsable Service Facturation de Lomé Container Terminal, pour avoir son avis sur le thème de cette année:

LEADERSHIP FEMININ : POUR UN FUTUR EGALITAIRE DANS LE MONDE DE LA COVID-19.

Mme BALO Amivi Esenam est la Responsable du Service Facturation de Lomé Container Terminal
Mme BALO Amivi Esenam Responsable Service Facturation de Lomé Container Terminal

Q1.  Parlez-nous de votre parcours

Mon parcours dans le domaine a commencé en 2001 par un stage suivi d’embauche à NAVITRANS-TOGO et après j’ai fait la SDV-TOGO. Dans ces deux sociétés j’ai appris sur la consignation maritime. J’ai par la suite travaillé à MANUPORT-TOGO, TOGO TERMINAL et aujourd’hui je suis à Lomé Container Terminal pour ce qui concerne la manutention portuaire. J’ai essentiellement durant mon parcours évolué dans la facturation de la manutention des conteneurs.

Q2. Que pensez-vous d’une femme ambitieuse ?

Une femme ambitieuse pour moi, c’est celle-là qui aime travailler pour son propre épanouissement en premier. Ceci doit l’amener à viser loin, à rêver grand tout en étant réaliste. Une femme ambitieuse c’est celle-là qui aime l’excellence, c’est celle-là qui aime voir du beau et toucher de la valeur autour d’elle. Il faut travailler pour y arriver.

Q3. Qu’est-ce qu’être un bon leader selon vous ?

Un bon leader c’est celui qui de par sa façon d’agir et de parler laisse des impacts positifs sur les autres. Un bon leader recherche la stabilité autour de lui et donc il a pour obligation de guider les autres vers cette stabilité et la volonté du travail bien fait.

Q4. Parlez-nous du leadership au féminin

Pour moi, le leadership féminin a toujours existé, aujourd’hui les femmes sont de plus en plus sollicitées pour participer à la gestion du « monde » et elles sont rendues plus visibles pour un travail qu’elles ont toujours fait en coulisse (elles ont toujours été des conseillères pour d’autres, elles sont de braves commerçantes, elles sont des éducatrices, elles sont de superbes organisatrices d’évènements…elles sont surtout des artisanes de la paix dont nous avons sérieusement besoin dans ce monde). Nos grandes dames commerçantes sont un très bel exemple pour nous au TOGO.

Q5. Pourquoi selon vous est-il important encore aujourd’hui d’aborder le sujet de leadership féminin ?

Il est important de continuer de parler du leadership féminin pour que le travail qui a été fait jusqu’ici pour permettre à la femme de prendre la parole en public, pour permettre à la fille d’être scolarisée le plus longtemps possible, pour permettre à la femme d’être acceptée à certains postes et bien d’autres actions encore, ne soit pas vain.

Q6. Que pourriez-vous dire aux femmes qui aspirent occuper un jour des postes de responsabilité ?

Ce sera de travailler sur elles-mêmes. Ce travail ne se fait pas en étant seule dans sa chambre. Il faut accepter être dans des associations pas typiquement dans des organisations de femmes. Il faut être dans un groupe ou dans des commissions même au travail où vous pourriez apprendre beaucoup de choses en termes d’organisation et surtout vous révélez à vous-mêmes des talents cachés. On vous repère ainsi.

Q7. Le thème choisi par ONU Femmes pour la célébration de la journée du 8 Mars cette année est : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19. » Que pourriez-vous nous dire concernant ce thème ?

La Covid-19 ne fait pas la différence entre homme et femme, ça ressort la preuve de l’égalité entre nous face à ce mal où nous avons tous besoin des mêmes soins ou de respecter les mêmes mesures barrières. Par rapport au thème, j’ai une pensée particulière aux dames qui sont au front dans la lutte contre la Covid-19. Que leurs engagements soient reconnus autant que ceux de leurs collègues hommes.

Q8. Pourquoi pensez-vous qu’il est important d’accentuer la question d’égalité genre à l’aire de la pandémie du COVID-19 ?

Tout le monde est impliqué dans la lutte contre la Covid-19, homme et femme, et l’importance d’accentuer la question d’égalité genre aujourd’hui face à ce mal c’est pour qu’on puisse être de bons appuis les uns pour les autres tout en acceptant de réfléchir ensemble pour apporter les meilleures solutions possibles à la lutte contre ce mal.

 

Inscrivez-vous sur la newsletter de LCT